Médias. Milieux. Systèmes

Médias. Milieux. Systèmes

Séminaire de recherches — 2e Cycle

Le séminaire Médias. Milieux. Systèmes observe les médias depuis des champs disciplinaires qui les intègrent dans une histoire des techniques matérielles et cognitives où la cosuscitation des milieux naturels et industriels joue un rôle très important.

De fait, le terme de médias déborde ici l’usage courant qui en ramènerait la définition à des vecteurs techniques d’information (médias de masse), ou à des techniques de fabrication d’images en mouvement, historiquement issues de la télévision.

Ici, les médias s’enchevêtrent et font milieux : ils mesurent, calculent, computent, performent et se performent, s’écrivent et écrivent. Ils travaillent et nous mettent au travail. Ils sont aussi inscrits dans des systèmes, des systèmes auxquels des abus de langage ont donné le nom d’écologies, des systèmes hérités, des modèles où l’Umwelt de Jakob von Uexküll est un parent éloigné des propriétés de Markov.

Cette dimension sociale de ce qui fait monde nous interroge et nous importe. À rebours des spéculations anthropocentriques et démiurgiques du « Temps de l’homme » qui monopolisent les débats, le séminaire part de l’hypothèse inverse que c’est ce qui fait des histoires qui fait monde.

Faire des histoires, c’est précisément ce que nous entendons faire : faire des histoires avec des consensus, avec des idées et des théories, avec d’autres formes de vie, avec d’autres médias pour faire encore des histoires.

Et faire des histoires, c’est les dire, les écrire, les traduire.

Paul Dupouy, Jean-Philippe Halgand
Séminaire Médias. Milieux. Systèmes
École supérieure des Beaux-Arts de BordeauX, juillet 2018.

X